Qu'est-ce que le courtage en énergie ?

Depuis le mois de juillet 2004, le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence pour tous les clients professionnels. En 2007, cette ouverture s’est élargie également aux clients particuliers. Le courtage est une transaction entre un vendeur et un client, effectuée par l’intermédiaire d’un courtier. Ce dernier touche une commission de la part du vendeur quand l’opération est menée avec succès.

Le courtier en énergie se charge, en échange d’une commission, de trouver les meilleures offres en termes d’électricité ou de gaz naturel pour des clients professionnels ou particuliers. L’optimisation de l’acquisition d’énergie pour tout type d’entreprises, du commerce de proximité à l’industrie en passant par la TPE/PME, est l’une des vocations du courtage en énergie.

optimisation factures d'énergies
Compteur électricité

Le courtage en électricité et en gaz naturel

Le courtage en énergie pour les professionnels s’effectue en 2 points principaux à savoir l’analyse des contrats pour optimisation et la veille sur le secteur du gaz naturel et de l’électricité.

Les courtiers permettent, par l’analyse des factures de gaz naturel et d’électricité, de limiter les dépenses en énergie. Pour ce faire, ils utilisent les nombreuses données présentes sur les contrats telles que le coût du Kw/h ou le nom du fournisseur. L’étude des factures donne les moyens au courtier d’empêcher les coûts supplémentaires responsables de l’écart entre votre consommation d’énergie et votre facture énergie.

L’analyse des contrats d’électricité et des taxes.

Trois facteurs peuvent expliquer l’augmentation des factures d’électricité chez les professionnels. Premièrement, la tacite reconduction, qui est le renouvellement automatique du contrat par le fournisseur à la date d’échéance, empêche les professionnels de renégocier régulièrement les prix.

La tacite reconduction des contrats sont la plupart du temps proposés à défaut aux professionnels par les fournisseurs et constitue une des causes principales de la hausse des factures d’électricité. Faire régulièrement une étude comparative des différents fournisseurs permet de trouver les meilleures offres.

Deuxièmement, la CSPE (contribution au service public de l’électricité) et la CTA (contribution tarifaire d’acheminement) font partie des nombreuses taxes présentes sur les factures d’électricité des professionnels. Ces deux taxes, qui représentent un tiers du total de la facture des professionnels, ont été en hausse perpétuelle entre les années 2002 et 2016.

La plupart des entreprises ont l’obligation de payer ces taxes même s’il existe de exonérations et des réductions sur la CSPE pour certains professionnels. La CSPE permet entre autres de développer la production des énergies renouvelables.

Troisièmement, les professionnels dont le contrat est sous le régime des TRV (tarifs réglementés de vente) subissent une hausse de 5% par an du coût de leur facture d’électricité. La vétusté du réseau français d’électricité explique en majeure partie cette augmentation des prix de l’électricité.

Une optimisation du transport de l’électricité dans les entreprises, une rénovation du matériel qui consomme le plus d’énergie et une utilisation de l’énergie pendant les heures creuses peuvent permettre des economies substantielles sur les factures d’électricité. Le TURPE (tarif d’utilisation des réseaux de transport d’électricité) est en lien direct avec l’acheminement de l’électricité jusque dans l’entreprise du professionnel. Négocier une baisse du TURPE permet pour les clients de faire des économies sur l’énergie.

Taxes/ CEE, CSPE, TICFE, TICGE

L’analyse des contrats de gaz et des taxes.

De la même façon que pour l’électricité les contrats de gaz et les taxes peuvent être renégociés à la baisse par les professionnels pour payer moins cher leurs factures.

La veille sur le secteur de l’énergie

La veille sur les prix des offres en termes de gaz naturel et d’électricité permet de connaitre les changements de réglementation. Elle permet également une meilleure gestion du budget des clients professionnels.

Une veille régulière sur les places de cotation en gaz naturel et en électricité les plus pertinentes permet aux courtiers de présenter aux clients les meilleures offres aux meilleurs moments.

Un courtier en énergie doit également avoir une excellente connaissance des lois du secteur de l’énergie et mettre à jour ses connaissances régulièrement afin de pouvoir proposer à ses clients les meilleures opportunités et le meilleur suivi.

Pour garantir un bon service pour les professionnels, un courtier doit fréquemment se tenir au courant des décisions prises par la CRE (commission de régulation de l’énergie). La CRE permet une concurrence loyale entre tous les fournisseurs d’énergie depuis que le marché a été libéralisé.

Le prix que les fournisseurs d’électricité paient à EDF est fixé et régulé par l’ARENH (accès régulé à l’électricité nucléaire historique), qui est un dispositif mis en place en 2010 quelques années après la libéralisation du marché de l’énergie. Les décisions prises par l’ARENH et les mesures du gouvernement concernant ce dispositif sont également suivies par le courtier en énergie.

Marché de l'énergie
Électricité verte

Le courtage en énergie et l’électricité verte

Un courtier en énergie peut proposer à ses clients professionnels les meilleures solutions d’électricité verte du marché afin qu’ils puissent effectuer les démarches pour s’inscrire dans la transition énergétique. Les professionnels peuvent se fournir en énergie renouvelable directement à partir d’un producteur et ainsi diversifier leurs sources d’approvisionnement.

Si l’électricité verte est une meilleure solution écologique, elle est cependant globalement plus chère que l’électricité conventionnelle car les techniques qui permettent de la produire sont récentes et encore très coûteuse à mettre en œuvre.